Evénements du 22 avril 2021

  • Villa

    20.04.2021  >  01.05.2021

    • Théâtre

    Lire la suite

    Chili, trois femmes qui ne se connaissent pas doivent décider de l’avenir de la Villa Grimaldi, haut lieu de torture et d’extermination de la dictature de Pinochet. Nous ne savons pas qui elles sont ni pourquoi elles ont été choisies. Nous savons juste qu’elles ont deux options. Au final, rien ne s’est passé comme prévu. Elles doivent improviser des nouvelles solutions. Que faire du passé, de notre mémoire ? À quoi cela sert-il de se souvenir ? Devons-nous garder nos lieux d’histoire ? Quelle est la place de l’art dans le présent ? Sarah Siré s’empare de Villa de l’auteur chilien Guillermo Calderon. Grâce à la force d’une parole réelle, ironique et grinçante, le monde du passé et celui du présent s’affrontent, se questionnent, se réconcilient. L’œuvre théâtrale devient ainsi lieu de mémoire, invitation à la réflexion sur notre “devoir de mémoire” et réponse au monde des incroyants de la violence du capitalisme sauvage. De la même façon, nous devenons les héritiers, la génération d’après, incarnée par les trois femmes de Villa. Avec elles, nous comprendrons que les faits du passé sont indéniables, mais qu’il y a toujours une différence dans l’existence de ce passé dans le présent. Texte : Guillermo Calderon Traduction : Vanessa Verstappen, Sarah Siré et Maria José Parga Mise en scène : Sarah Siré Avec : Sophie Jaskulski, Mathilde Lefèvre, Sarah Siré Regard extérieur : Maria-José Parga Scénographie et costumes : Aline Breucker Création lumières : Nelly Framinet Une création Pola asbl, en coproduction avec le Théâtre de la Vie.
    Lieu
    Théâtre de la Vie
    Rue Traversière, 45
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 219 11 86
    Réservation : +32 2 219 60 06
    reservations@theatredelavie.be
    http://www.theatredelavie.be
  • TCHAÏKA

    20.04.2021  >  01.05.2021

    • Théâtre
    Sur un plateau en clair-obscur, une comédienne et une marionnette grandeur nature s’unissent pour se promener librement dans l’univers de La Mouette de Tchekhov. Tchaïka, actrice vieillissante à la mémoire fuyante, se découvre soudain sur scène. Derrière elle, une jeune fille lui rappelle pourquoi elle est là : Interpréter Arkadina lors de ses adieux à la scène dans sa pièce favorite du grand auteur russe. Mais le décor, comme le texte et les autres personnages lui échappent. Vaille que vaille, elle tente de dépasser la confusion qui lui fait confondre la pièce avec sa propre réalité. Par cette vertigineuse mise en abyme, la comédienne et son double manipulé – Tchaïka signifie « mouette » en russe – confrontent les générations et alternent les va-et-vient dans le passé avant de revenir à la trame de la pièce. Choisir de poursuivre ou abandonner, renoncer à incarner la jeune Nina c’est le choix auquel Tchaïka doit se résoudre. À travers la douce mélancolie de l’atmosphère et la précision de l’évocation, Tita Iacobelli et Natacha Belova élèvent l’art de la marionnette au rang de bouleversante performance.

    Lire la suite

    Sur un plateau en clair-obscur, une comédienne et une marionnette grandeur nature s’unissent pour se promener librement dans l’univers de La Mouette de Tchekhov. Tchaïka, actrice vieillissante à la mémoire fuyante, se découvre soudain sur scène. Derrière elle, une jeune fille lui rappelle pourquoi elle est là : Interpréter Arkadina lors de ses adieux à la scène dans sa pièce favorite du grand auteur russe. Mais le décor, comme le texte et les autres personnages lui échappent. Vaille que vaille, elle tente de dépasser la confusion qui lui fait confondre la pièce avec sa propre réalité. Par cette vertigineuse mise en abyme, la comédienne et son double manipulé – Tchaïka signifie « mouette » en russe – confrontent les générations et alternent les va-et-vient dans le passé avant de revenir à la trame de la pièce. Choisir de poursuivre ou abandonner, renoncer à incarner la jeune Nina c’est le choix auquel Tchaïka doit se résoudre. À travers la douce mélancolie de l’atmosphère et la précision de l’évocation, Tita Iacobelli et Natacha Belova élèvent l’art de la marionnette au rang de bouleversante performance.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be