Evénements du 26 décembre 2020

  • Le Musée Mode & Dentelle (s’ex)pose

    28.08.2020  >  03.01.2021

    • Exposition

    Lire la suite

    Que conserve le Musée Mode & Dentelle aujourd’hui? Comment le musée s’adapte à la diffusion de la mode par les influenceuses ou les Maisons elles-mêmes? Quelles pièces entrent dans nos collections et pourquoi ? Si tout va très vite dans la fashion sphère, la temporalité d’un musée de mode n’est ni celle de la présentation des collections ni celle de la rue. Les grands changements opérés ces dernières années nous poussent à nous interroger sur l’avenir du musée : nouveaux matériaux et techniques innovantes, démultiplication des collections, accroissement du nombre de créateurs, influenceurs partageant massivement la mode,... Et pour vous, c’est quoi un musée de mode ? Partagez vos commentaires sur notre page facebook.
    Lieu
    Musée Mode et Dentelle (Musées de la Ville de Bruxelles)
    Rue de la Violette, 12
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 213 44 50
    Réservation : +32 2 279 43 67
    musea@brucity.be
    http://www.museemodeetdentelle.brussels
  • Risquons-Tout

    11.09.2020  >  10.01.2021

    • Exposition
    Risquons-Tout explore le potentiel du risque et de l’imprévisible qui défie l’homogénéisation de la pensée dans les tristement célèbres chambres d’écho des sphères de (sur)information.

    Lire la suite

    Risquons-Tout est une ambitieuse exposition de groupe qui aspire à présenter certains des artistes et auteurs les plus innovants et influents vivant et travaillant aujourd'hui dans la région de l’Eurocore qui comprend Amsterdam, Bruxelles, Cologne, Düsseldorf, Londres et Paris. Le titre fait référence à un lieu-dit situé à la frontière franco-belge, un espace liminal de transition, d’échanges informels et de contrebande. Les artistes invités abordent différentes dynamiques de passage, de traductions et de transgression. À travers ces démarches ils font éclater les bulles protectrices générées par les algorithmes de prédiction. La portée géographique et politique de l’exposition aborde des questions topiques liées à la connectivité globale, la circulation transnationale et les mouvements de diasporas. Risquons-Tout comprendra également un volet performatif et une section intitulée Open School qui servira de laboratoire pour les artistes, étudiants, chercheurs et experts qui aborderont les questions de risque et d’imprévisibilité à travers des méthodes alternatives de transmission du savoir. WIELS espère ainsi inciter la capitale européenne, Bruxelles, en développant des outils artistiques et des stratégies politiques capables de traiter les problématiques et paradoxes actuels. Cette exposition est la seconde édition d’une triennale lancée par WIELS en 2017 avec le Musée Absent. Elle est rendue possible par le soutien généreux de la Fondation Willame Foundation et des WIELS patrons. Dirk Snauwaert est le commissaire de l’exposition Risquons-Tout avec la collaboration des co-commissaires Zoë Gray et Devrim Bayar, de la commissaire associée Helena Kritis pour la partie performative et de Sofia Dati comme assistante curatoriale. Le programme de la section Open School sera développée en collaboration avec Intersections of Care, Hotel Hippocampus et School of Thinking (VUB).
    Lieu
    Wiels - Centre d’art contemporain
    Avenue Van Volxem, 354
    1190 Forest
    Tél : +32 2 340 00 50
    welcome@wiels.org
    http://www.wiels.org
  • All of the Above, 2011-2020

    24.09.2020  >  27.12.2020

    • Exposition
    Dans ce projet à la mise en scène spectaculaire de John M Armleder ce sont les oeuvres qui nous regardent et non pas nous qui regardons les oeuvres.

    Lire la suite

    Conçue par John M Armleder, All of the Above est née de deux souvenirs d’expositions. Enfant, l’artiste avait visité le Musée du Caire et avait alors eu le sentiment surprenant que ce n’était pas lui et sa famille qui regardaient les sarcophages, mais que c’était les sarcophages qui les regardaient. Il se souvient aussi de ses visites de temples asiatiques où des personnages et statues semblaient regarder le spectateur passer le porche d’entrée. Ainsi, All of the Above place littéralement les visiteurs face aux œuvres d’une quarantaine d’artistes. Disposées sur une vaste plateforme, ces oeuvres reposent les unes à côté des autres, voire les unes derrière les autres, formant un paysage que l’on est invité à explorer à distance. Le choix des oeuvres, très divers, croise des travaux des années 1960 et certains récents, mêlant les origines géographiques, les mediums et les formats. A l’instar de None of the above (présentée au SR2 en parallèle), All of the above repose sur un geste à la fois simple et radical : l’artiste aligne les œuvres sur une structure. Installées de manière libre, elles donnent presque le sentiment d’aléatoire, dessinant une collection subjective et temporaire. La scène, espace ouvert, potentiel, vient se confronter aux idées de permanence et de fixité trop souvent attachées aux collections muséales. Les œuvres sont ainsi ramenées à leur dimension vivante, active. Et ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Armleder aime à rappeler que, pour lui, « réaliser une peinture, une performance, ou une exposition, c’est en quelque sorte la même chose ». Richard Haldrich, Carl Andre, Lisa Beck, Wallace Berman, Gregory Bourrilly, Chris Burden, Valentin Carron, Elaine Lustig Cohen, Bruce Conner, Isabelle Cornaro, Stéphane Dafflon, Philippe Decrauzat, David Diao, Emilie Ding, Sylvie Fleury, Christian Floquet, Poul Gernes, John Giorno, Dan Graham, Wade Guyton, Fabrice Gygi, Peter Halley, Gregor Hildebrandt, Ann Veronica Janssens, Scott King, Stéphane Kropf, Alix Lambert, Olivier Mosset, Virginia Overton, Laurent Pache, Mai-Thu Perret, Dieter Roth, Peter Schuyff, Blair Thurman, John Tremblay, Xavier Veilhan
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Square Sainctelette, 21
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • Loyalty Doesnt End with Death

    26.11.2020  >  27.12.2020

    • Exposition
    Artiste des limites, figure culte, à l’origine de la musique industrielle, personnalité publique engagée sur le champ de bataille du genre, Genesis P-Orridge s’est éteinte à New York en mars 2020. Depuis cinquante ans, elle avait entretenu une correspondance artistique avec John M Armleder, qui a souhaité lui consacrer une exposition.

    Lire la suite

    Genesis (Breyer) P-Orridge, ou GPO, né Neil Andrew Megson, était une artiste, performeuse, musicienne, chanteuse, poètesse d’origine anglaise. Dès 1969, elle fonde avec Cosey Fanni Tutti le collectif COUM Transmissions, groupe à géométrie variable d’artistes, de performeurs et de musiciens, basé en Grande Bretagne et actif en réseau, notamment par l’intermédiaire des circuits du Mail Art. Leurs actions, radicales, violentes, extrêmes, caractérisées par une esthétique de la subversion, de l’expérience des limites et de la provocation marquent l’ensemble de la carrière et de la vie de GPO. En 1976, Chris Carter et Peter Christopherson rejoignent le groupe. Ce sera la naissance de Throbbing Gristle, art band à l’intersection de la musique électronique et du rock, de la musique bruitiste et des arts visuels, et considéré comme étant à l’origine de la musique industrielle, mouvement d’une importance majeure pour l’histoire des avant-gardes sonores. S’ensuivra la création du groupe culte Psychic TV, dont l’activité perdurera durant une vingtaine d’années. En 1993, GPO rencontre Lady Jaye, née Jacqueline Breyer. Ensemble, elles décident de faire converger leurs identités, de devenir une entité “pandrogyne” grâce à l’aide de la chirurgie esthétique, Armleder découvre les activités de GPO dès les années 1960 par l’intermédiaire du groupe Ecart qu’il co-anime à Genève. Ensemble, ils entretiennent une correspondance fournie, un lien qui se prolongera durant cinq décennies. GPO s’est malheureusement éteinte à New York en mars 2020, alors qu’elle travaillait à son exposition dans le cadre de It Never Ends. Cette dernière offre un aperçu, à travers ses échanges avec Armleder, de l’ensemble de son œuvre: des collages qui lui valurent un procès avec le General Post Office anglais pour pornographie à ses oeuvres pandrogynes, en passant par une toute nouvelle série de sérigraphies, réalisées en collaboration avec l’artiste américain Eric Heist.
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Square Sainctelette, 21
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels