Evénements du 29 septembre 2020

  • En toute amitié

    11.07.2020  >  03.10.2020

    • Théâtre
    “Un ami est quelqu’un qui sait tout de toi et t’aime quand même.” (Elbert Hubbard)

    Lire la suite

    Patrick Spadrille et Gilles Delvaulx ont partagé de nombreux projets de théâtre et d’improvisation depuis le début des années 90. Près de 30 ans d’amitié et de scènes partagées. C’est pourquoi ils ont décidé de consacrer ce spectacle au passionnant thème de l’amitié et de tenter de répondre avec vous à quelques questions. C’est quoi être ami ? À partir de quand sait-on qu’on est amis ? Quelle sont les limites de l’amitié ? Qu’est-ce qui peut briser une amitié ? L’amitié est-elle plus forte que l’amour ? …
    Lieu
    L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • Le quartier des squares

    15.08.2020  >  10.10.2020

    • Visites Guidées
    La vallée du Maelbeek constitue, à la fin du XIXe siècle, un cadre unique pour l’implantation d’un nouveau quartier résidentiel.

    Lire la suite

    La vallée du Maelbeek constitue, à la fin du XIXe siècle, un cadre unique pour l’implantation d’un nouveau quartier résidentiel. Véritable laboratoire de l’architecture fin de siècle, ce quartier est conçu comme un théâtre où se déploient des façades aux styles les plus divers, entre éclectisme débridé et Art nouveau, alors à son apogée. Visite d'intérieur en tour public : Hôtel Van Eetvelde.
    Lieu
    Angle du square Marie-Louise et de la rue Ortélius
    square Marie-Louise - rue Ortélius
    1000 Bruxelles
    http://www.improviste.be/
  • Le Belvédère

    22.08.2020  >  29.09.2020

    • Théâtre
    Notre démocratie est l’une parmi les douze les plus abouties. Si, si. Et pourtant, alors que le vote y est obligatoire, 20 % des citoyens ne votent pas, ou votent blanc. Cette « catégorie » représente autant en pourcentage que le premier parti Wallon !

    Lire la suite

    Ce 18 août, nous devions démarrer la saison 2020-2021 dans la petite salle du Théâtre Le Public avec la nouvelle création de Bruno Belvaux et Jean Lambert : Le Belvédère. Réouvrir le théâtre après ces mois de confinement, proposer à nouveau des histoires et des émotions à partager d’humains à humains, ce n’est pas banal. Nous nous en faisions une joie. Hélas, les mesures sanitaires Covid-19 communiquées le 27 juillet restreignent encore les conditions d’accueil des spectateurs. Nous ne sommes donc plus en mesure de présenter ce spectacle dans nos murs. En effet, nous serions contraints de limiter la jauge à 20 personnes dans une salle de 100 places. Une situation préjudiciable à tout point de vue. Mais nous ne renonçons pas. Nous allons profiter de l’événement « Prenons l’air ! » et des dispositifs de sécurité mis en place à cette occasion pour vous accueillir dans les meilleures conditions dans la grange du Château du Karreveld. Parce que le théâtre, l’accès aux publics, l’emploi et la visibilité des artistes restent nos priorités. Nous sommes heureux de pouvoir annoncer le maintien de la création de Le Belvédère en déplaçant (légèrement) les représentations du 22 au 29 août. Vous trouverez ci-dessous les informations sur le spectacle et les équipes artistiques ainsi que sur ce nouveau lieu. Dans notre pays, où ce droit est obligatoire, 20 % des citoyens ne votent pas ou blancs. C’est peu dire que le trésor démocratique qu’est notre droit de vote ne suscite plus l’enthousiasme. Le spectacle Le Belvédère oppose une femme politique en fin de carrière à un jeune loup idéaliste, chacun défendant avec passion et conviction sa conception de la démocratie. En paroles, en musiques et en chansons. Le duo Belvaux/Lambert (Modèle déposé, L’hymne à l’amour, Un jour j’irai à New York avec toi) prend le pari de déplacer les électeurs spontanément. Ils nous promettent un vrai « musical » de politique fiction et tout public. Ils nous racontent à leur façon l’ambition versus les idéaux, le souci de la nation versus le besoin irrépressible de reconnaissance, la bonne gouvernante versus la soif de pouvoir, les incontournables compromis versus l’indispensable part de rêve. Un face à face décapant entre une politicienne expérimentée qui assume une nécessaire démagogie, et un jeune gars ambitieux et "rousseauiste" qui présuppose l’humain honnête, intelligent et généreux. La promesse d’un spectacle qui rappelle l’absolue nécessité de protéger ce pilier démocratique qu’est le droit et le devoir d’aller voter. Nécessaire, actuel, revigorant. Pour tou·t·e·s. (Préprogrammation sous réserve de la finalisation de nos accords avec les artistes et les auteurs.)
    Lieu
    Château du Karreveld
    Avenue Jean de la Hoese, 3
    1080 Molenbeek-Saint-Jean
    http://www.improviste.be/
  • A Table !

    05.09.2020  >  03.10.2020

    • Théâtre
    Les estomacs se remplissent, les langues se délient.

    Lire la suite

    C’est à un repas bien réel auquel va assister le public. Au début du spectacle, le menu est annoncé aux spectateurs et aux comédiens qui n’en ont pas connaissance. Qui seront les personnages réunis autour de la table ? À quelle occasion seront-ils réunis ? Un repas d’affaire, un dîner de Saint Valentin, un festin de retrouvailles d’amis d’enfance, un pic nic en famille... C’est aux spectateurs de proposer. Démarrant de cette impulsion du public et sans concertation ni canevas, les comédiens vont improviser une scène de repas pendant 1h15. À partir d’une situation toute simple que tout le monde a déjà vécu, les comédiens vont créer une véritable histoire pouvant, selon les soirées, aller d’une comédie haute en couleur, à un drame poignant en passant par un thriller haletant.
    Lieu
    L'improviste
    rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • In Solidum

    15.09.2020  >  03.10.2020

    • Théâtre
    Eté 2017, cinq amis d’enfance s’introduisent dans une villa de vacances du Sud de la France. Ils y vivent une semaine de folie et, portés par l’euphorie d’être réunis, ils mettent le feu à la piscine et ses alentours… Un an plus tard, ils sont jugés pour leur connerie: 122.475 € de dommages et intérêts à verser in solidum à la propriétaire de la villa.

    Lire la suite

    « Il faut que je paye dans les 24 heures sinon je serai enfermé pour tentative de meurtre. En vérité mon amour, je ne suis pas en possession de cette somme en ce moment. Ce n'est vraiment pas facile pour moi de te demander ça, j'ai honte, mais il faut que je te demande un prêt pour régler ce problème. Je t’aime tant. » Eté 2017, cinq amis d’enfance s’introduisent dans une villa de vacances du Sud de la France. Ils y vivent une semaine de folie, portés par l’euphorie d’être réunis, inspirés, intouchables. Ils sont sympas, touchants… En partant, pourtant, ils mettent le feu à la piscine et ses alentours… Un an plus tard, ils sont jugés pour leur connerie: 122.475 € de dommages et intérêts à verser in solidum à la propriétaire de la villa. In Solidum : tous coupables et tous ensemble. Pour payer leur dette, ces pieds nickelés y vont de l’arnaque 2.0 : escroquerie virtuelle, arnaque à la nigériane, pillage des cœurs à prendre sur les sites de rencontre, chantages divers… Une vraie start-up de self-made men en cybercriminalité. Avec ses codes, ses principes très Wall Street… Et ça fonctionne ! L’argent pleut en abondance. Jusqu’au jour où… Six jeunes comédiens, tous lauréats de l’IAD, explorent le registre du polar. Sans tomber dans la caricature, on y retrouve tous les ingrédients du genre : fric, trahison, passion, stratégie, justice, amitiés viriles… Un texte écrit avec grande finesse dans lequel les personnages pourraient être tout droit sortis de La Casa de Papel.
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 649 17 27
    Réservation : +32 2 649 17 27
    reservation@poche.be
    http://www.poche.be
  • Des hommes endormis

    22.09.2020  >  10.10.2020

    • Théâtre
    Après le succès de "La Ville", retour à l’écriture dangereusement envoûtante d’un des plus grands dramaturges britanniques vivants.

    Lire la suite

    Hambourg, de nos jours. Julia et Paul, la cinquantaine, forment un couple sans enfant. Elle travaille dans le domaine de l’art contemporain, lui est producteur de dance music. En pleine nuit, deux jeunes gens débarquent dans leur appartement : Josefine, assistante de Julia, et son compagnon Tilman. Assistanat à la mise en scène : Jerry Henning Assistanat stagiaire : Geoffrey Tiquet Scénographie : Didier Payen Lumière : Laurent Kaye Création sonore : Raymond Delepierre Coiffure et maquillage : Serge Bellot Chorégraphie : Clément Thirion Régie lumière : Gauthier Minne Régie : Stanislas Drouart Régie son : Nicolas Stroïnovsky Habillage : Nina Juncker L’Arche est l’éditeur et l’agent théâtral du texte représenté : www.arche-editeur.com Production Rideau de Bruxelles, La Coop asbl. Avec la participation du Centre des Arts scéniques (CAS). Avec le soutien de Shelterprod, Taxshelter.be, ING et du Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge. Petit à petit, le climat se fait électrique. Les corps se délient, se défient. D’étranges rapports de force se nouent et se dénouent… Tendus au cordeau, les dialogues virtuoses de Crimp interrogent avec un humour décapant notre rapport aux questions de genre, de générations, de procréation… Comme une danse endiablée au bord du précipice.
    Lieu
    Rideau de Bruxelles
    Rue Goffart, 7 A
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 737 16 01
    Réservation : +32 2 737 16 00
    contact@rideaudebruxelles.be
    http://www.rideaudebruxelles.be
  • BANAD Festival - Edition Automnale 2020

    26.09.2020  >  04.10.2020

    • Festival
    Le Brussels Art Nouveau & Art Deco (BANAD) Festival est un événement exceptionnel mettant en valeur le patrimoine Art nouveau et Art déco en Région de Bruxelles-Capitale. Il se tient habituellement chaque année en mars mais cette année, le BANAD Festival 2020 n'a pas pu avoir lieu au printemps, il a donc été partiellement reporté à l'automne.

    Lire la suite

    Qu'est-ce que le BANAD Festival? Le Brussels Art Nouveau & Art Deco (BANAD) Festival est un événement exceptionnel mettant en valeur le patrimoine Art nouveau et Art déco en Région de Bruxelles-Capitale. Il se tient habituellement chaque année en mars mais cette année, le BANAD Festival 2020 n'a pas pu avoir lieu au printemps, il a donc été partiellement reporté à l'automne. Au cœur du festival : les visites guidées d'intérieurs Art nouveau et Art déco habituellement fermés au public. Une occasion unique de (re)découvrir ces joyaux de notre architecture ! En complément, d'autres activités mettant en valeur le patrimoine Art nouveau et Art déco sont organisées : parcours (en extérieur) guidés, conférences, événements, activités pour les familles, activités pour les PMR, … Ce concept est unique en Europe ! Organisateurs Le BANAD Festival est organisé par Explore.Brussels et ses associations membres : ARAU, Arkadia, Bruxelles Bavard et Pro Velo. Ce réseau d'associations de visites guidées s'associe pour l'occasion avec de nombreux partenaires actifs autour des thématiques Art nouveau et Art déco à Bruxelles, en Belgique et à l'étranger afin de pouvoir proposer ensemble une mise en valeur totale de ces deux mouvements architecturaux.
    Lieu
    Divers lieux à Bruxelles
    Divers lieux à Bruxelles
    1000 Bruxelles
    http://www.rideaudebruxelles.be
  • 137 façons de mourir

    29.09.2020  >  09.10.2020

    • Théâtre
    137 façons de mourir est la continuation d'un laboratoire et d'une création sur deux saisons, en deux formats et en deux lieux. Après Face B, représenté au Théâtre de la Vie en décembre 2019, la proposition "entière" refond l'objet avec de nouveaux matériaux et expériences, pour le déployer en un nouvel alliage plus dense, complexe et complet.

    Lire la suite

    Un projet mortel pour réenchanter la vie.Autopsier la mort, briser son tabou, l’analyser avec crudité et douceur, cruauté et amour, en explorer et exprimer les sensations indicibles et impalpables. 137 façons de mourir, une création atypique sur cette notion de passage d'un état à un autre. Une dissection précise et comptable, matière brute et brutale de ce kaléidoscope de tous types de morts : physiques, psychiques, intimes, sociales, professionnelles, humiliations, solitude, manque d’idéaux, de perspectives... Comment mourir, comment l’accepter, comment faire face à cette menace, comment y échapper ? Des questions existentielles sur la finitude des choses, sur la relative fragilité de nos vies éphémères. 137 façons de mourir est la forme complète de la création éponyme-face B représentée au Théâtre de la Vie en décembre 2019. Nous proposons une représentation scolaire le 8 octobre à 14h. Pour notre ouverture de saison, la représentation du 29 septembre sera suivie de l'I.M.M.E.N.S.E goûter. Un goûter tout en douceurs avec tous les artistes de la saison. AVEC VIOLA BARONCELLI, ALESSANDRO DE PASCALE-KRILOFF, INGRID HEIDERSCHEIDT, CHRISTOPHE LAMBERT, VIRGINIE STRUB ET VIVIANE THIÉBAUD ÉCRITURE ET MISE EN SCÈNE VIRGINIE STRUB ASSISTANAT À LA MISE EN SCÈNE AMANDINE VANDENHEEDE CRÉATION LUMIÈRE RENAUD CEULEMANS SCÉNOGRAPHIE ET COSTUMES CLAIRE FARAH SCÉNOGRAPHIE ET CONSTRUCTION DU DÉCOR CHRISTOPHE WULLUS COMPOSITION ET RÉGIE SON IANNIS HÉAULME PRODUCTION DÉLÉGUÉE THÉÂTRE LA BALSAMINE COPRODUCTION KIRSH CIE, THÉÂTRE LA BALSAMINE. SOUTIENS FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES – SERVICE DU THÉÂTRE, THÉÂTRE OCÉAN NORD ET ZINNEKE ASBL
    Lieu
    Théâtre la Balsamine
    Avenue Félix Marchal, 1
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 2 732 96 18
    Réservation : +32 2 735 64 68
    info@balsamine.be
    http://www.balsamine.be
  • Points de rupture

    29.09.2020  >  10.10.2020

    • Théâtre
    Après une trilogie sur la mécanique du profit et une conférence décalée sur l’impuissance du politique face au secteur financier, Zoo Théâtre poursuit son travail d’écriture scénique. Avec Points de rupture, Françoise Bloch et ses acteurs explorent ces moments où un être rompt avec le système et/ou le groupe dans lequel il est inscrit pour tracer une autre ligne. Rappelons-nous l’histoire de la grenouille. Plongé dans une casserole d’eau, l’animal cuit lentement, bercé par la douce chaleur. Il finit par s’endormir et meurt. Or, immergé dans l’eau bouillante, il aurait pris la fuite, sauvant sa peau d’une mort certaine. A l’aune de cette petite fable, qu’en est-il de l’homme ou d'une société ? Burn-out, révolte, crise, profond désaccord, l’équipe s’interroge sur ces mutations et sur l’oppression qui les précède, voire qui les déclenche. Jusqu'où supporte-t-on quelque chose ?  Et lorsque ça ne tient plus, lorsque l'on déserte ou que l'on fait table rase, quelles en sont les conséquences ? De quoi est fait cet « après », cet espace-temps vibrant où tout est à construire, à inventer ? Ce moment solaire en somme puisque tout devient possible. Points de rupture est une écriture de plateau. À la manière d’un voyage à travers une question, qui en amène une autre (puis une autre), mais au cours duquel, comme au jeu des petits chevaux, des retours à la case départ peuvent intervenir, le spectacle articule fragments de textes fictifs, propositions sur base de matériaux documentaires, improvisations d’acteurs et contrepoints vidéo.

    Lire la suite

    Après une trilogie sur la mécanique du profit et une conférence décalée sur l’impuissance du politique face au secteur financier, Zoo Théâtre poursuit son travail d’écriture scénique. Avec Points de rupture, Françoise Bloch et ses acteurs explorent ces moments où un être rompt avec le système et/ou le groupe dans lequel il est inscrit pour tracer une autre ligne. Rappelons-nous l’histoire de la grenouille. Plongé dans une casserole d’eau, l’animal cuit lentement, bercé par la douce chaleur. Il finit par s’endormir et meurt. Or, immergé dans l’eau bouillante, il aurait pris la fuite, sauvant sa peau d’une mort certaine. A l’aune de cette petite fable, qu’en est-il de l’homme ou d'une société ? Burn-out, révolte, crise, profond désaccord, l’équipe s’interroge sur ces mutations et sur l’oppression qui les précède, voire qui les déclenche. Jusqu'où supporte-t-on quelque chose ?  Et lorsque ça ne tient plus, lorsque l'on déserte ou que l'on fait table rase, quelles en sont les conséquences ? De quoi est fait cet « après », cet espace-temps vibrant où tout est à construire, à inventer ? Ce moment solaire en somme puisque tout devient possible. Points de rupture est une écriture de plateau. À la manière d’un voyage à travers une question, qui en amène une autre (puis une autre), mais au cours duquel, comme au jeu des petits chevaux, des retours à la case départ peuvent intervenir, le spectacle articule fragments de textes fictifs, propositions sur base de matériaux documentaires, improvisations d’acteurs et contrepoints vidéo.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Le dernier salut

    29.09.2020  >  03.10.2020

    • Théâtre
    Les trois comédiens permanents du Théâtre National prennent leur retraite et font une sortie de scène absolument géniale. La nuit tombée, ils vous emmèneront, munis de casques audio et de lanternes, au-delà des murs du théâtre, pour un dernier parcours drôle et poétique.

    Lire la suite

    Au fil d’une balade insolite, vous écouterez les textes qui les ont marqués, partagerez leurs souvenirs et réflexions. Un spectacle qu’on a suivi le sourire aux lèvres, le cœur débordant d’émotions. Au soir de leur carrière, trois comédiens refusent d’abdiquer devant l’obsolescence programmée. Face à la retraite qui sonne le glas d’une vie de théâtre, le trio déclare la révolution, fusse-t-elle gériatrique ! Les voilà donc périmés ? Trop vieux pour dire l’amour, la mort, l’espoir, pour servir Prévert, Rostand ou Shakespeare ? En réponse à une telle ineptie, ils proposent d’embarquer le public dans une cavalcade urbaine et poétique. On nie leur place, on la leur dérobe… Qu’à cela ne tienne, de la rue ils feront une scène, des ruelles les décors pour crier leur amour du métier et se jouer du temps qui passe vite, trop vite. PRODUCTION Théâtre National Wallonie-Bruxelles AIDE Cie Victor B CONSTRUCTION DÉCORS ET COSTUMES Ateliers du Théâtre National Wallonie-Bruxelles, Atelier Construction de Quai 41 & Guy Carbonnelle PEINTURES ET PORTRAITS DES COMÉDIENS Sylvain Bouder RECHERCHES PHOTOGRAPHIQUES Cécile Michel Pré-programmation sous réserve de la finalisation de nos accords avec les artistes et compagnies.
    Lieu
    Théâtre Wolubilis
    Cours Paul-Henri Spaak, 1
    1200 Woluwe-Saint-Lambert
    Tél : +32 2 761 60 30
    Réservation : +32 2 761 60 30
    http://www.wolubilis.be