Evénements du 17 janvier 2020

  • Calvaire + Quand on est amoureux, c’est merveilleux

    04.01.2020  >  10.02.2020

    • Cinéma
    Dans un coin perdu des Ardennes, après une panne d’auto, un chanteur itinérant est accueilli par un aubergiste, déjanté sexuel qui fait du musicien son prisonnier travesti.

    Lire la suite

    Calvaire (Fabrice du Welz) Dans un coin perdu des Ardennes, après une panne d’auto, un chanteur itinérant est accueilli par un aubergiste, déjanté sexuel qui fait du musicien son prisonnier travesti. Un thriller angoissant porté par l’interprétation de Jackie Berroyer, à la fois drôle et terrifiant dans son rôle de tortionnaire. Quand on est amoureux, c’est merveilleux (Fabrice du Welz) Cinq ans avant ses débuts controversés avec Calvaire, du Welz dédie ce court métrage a une femme qui s’offre la visite d’un strip-teaseur pour son quarantième anniversaire. Mais quand il refuse de la suivre dans ses fantasmes érotiques, la situation d’électrise. Un premier aperçu de l’univers unique de du Welz. Flagey, Cinematek   € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 641 10 20
    Réservation : +32 2 641 10 20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Cours de photographie

    05.01.2020  >  26.06.2020

    • Cours, Stages et Ateliers
    Rejoignez les ateliers contraste en janvier 2020 25 ans d'expérience d'enseignement de la photographie

    Lire la suite

    En janvier 2020, les ateliers commencés en septembre, continuent et entament un programme sur 6 mois, jusqu'à l'exposition publique en juin. Nous reprenons des élèves en fonction des places disponibles`. Pour l'initiation le lundi soir, un cours de remise à niveau technique est prévu le vendredi 10 janvier à 19h. Pour les cours de perfectionnement, vous pouvez rejoindre un atelier de votre choix, mais consultez-nous pour évaluer votre niveau. Le programme sera basé sur la poursuite du thème commencé en septembre, ou sur le démarrage d'un nouveau projet. Nous aborderons toutes les étapes de la création à la réalisation d'un travail personnel en photographie, de sa conception, à sa mise en espace et présentation.
    Lieu
    Contraste - L'atelier de photographie
    Rue Général Capiaumont, 45
    1040 Etterbeek
    Tél : +32 2 640 94 40
    info@photo-contraste.com
    http://www.photo-contraste.com
  • World Music & Dance Academy - Cours de musique du monde à Bruxelles (Cycle2)

    06.01.2020  >  19.03.2020

    • Cours, Stages et Ateliers

    Lire la suite

    L’académie de Muziekpublique propose plus de 50 cours de musiques et danses traditionnelles du monde. Du oud à la kora en passant par la guitare manouche, le violon tango ou encore les percussions brésiliennes, tous les cours sont donnés par des musiciens et danseurs professionnels dans différents lieux à Bruxelles. Chaque professeur cultive sa propre approche pédagogique. Le solfège n’est pas nécessaire pour une bonne partie des cours, puisque l’apprentissage est souvent basé sur la transmission orale, comme c’est le cas pour de nombreuses cultures du monde. L’offre propose également des cours d’ensemble et des cours pour les enfants ou les jeunes. INSCRIPTIONS 2019-2020 À partir du 12 août, vous pouvez vous inscrire à l’un des cours. Si vous désirez vous inscrire à un cours alors qu’il a déjà commencé, merci de prendre contact avec nous. DECOUVREZ TOUS LES COURS: Découvrez les cours d’instrument et musique du/d' - Afrique: https://muziekpublique.be/instrumenten-muziek-uit-afrika/ - Europe: https://muziekpublique.be/instrumenten-muziek-uit-europa/ - Amérique du nord: https://muziekpublique.be/instrumenten-muziek-uit-noord-amerika/ - Amérique latine: https://muziekpublique.be/instrumenten-muziek-uit-latijns-amerika/ - Moyen-Orient: https://muziekpublique.be/instrumenten-muziek-uit-het-midden-oosten/ Plus info: https://muziekpublique.be/academie/cours/
    Lieu
    Maria-Boodschaplyceum
    Rue de la Braie, 22
    1000 Bruxelles
    b.claes.mabo@hotmail.com
    http://www.mabobrussel.be
  • World Music & Dance Academy - Ensembles de musique du monde à Bruxelles (Cycle2)

    06.01.2020  >  19.03.2020

    • Cours, Stages et Ateliers

    Lire la suite

    L’académie de Muziekpublique propose plus de 50 cours de musiques et danses traditionnelles du monde. Du oud à la kora en passant par la guitare manouche, le violon tango ou encore les percussions brésiliennes, tous les cours sont donnés par des musiciens et danseurs professionnels dans différents lieux à Bruxelles. Chaque professeur cultive sa propre approche pédagogique. Le solfège n’est pas nécessaire pour une bonne partie des cours, puisque l’apprentissage est souvent basé sur la transmission orale, comme c’est le cas pour de nombreuses cultures du monde. L’offre propose également des cours d’ensemble et des cours pour les enfants ou les jeunes. INSCRIPTIONS 2019-2020 À partir du 12 août, vous pouvez vous inscrire à l’un des cours. Si vous désirez vous inscrire à un cours alors qu’il a déjà commencé, merci de prendre contact avec nous. DECOUVREZ TOUS LES ICI: https://muziekpublique.be/muziekensembles-van-de-academie/ Plus info: https://muziekpublique.be/academie/cours/
    Lieu
    Maria-Boodschaplyceum
    Rue de la Braie, 22
    1000 Bruxelles
    b.claes.mabo@hotmail.com
    http://www.mabobrussel.be
  • Quatorze juillet

    07.01.2020  >  01.02.2020

    • Théâtre
    « Il ne suffit pas d’être filmé de dos en train de passer un pot de cornichons à Juliette Binoche pour prétendre être comédien. »

    Lire la suite

    Quel est le lien entre Jacky Sauvage et Fabrice Adde ? Entre le conférencier spécialiste de la prise de parole en entreprise et qui vient nous exposer Comment parler en public ? et Fabrice Adde, l’acteur qui l’interprète ? Mise à part une improbable cravate, rien ne les distingue l’un de l’autre ou presque ! Élevant l’usage du coq-à-l’âne au niveau des beaux-arts, Quatorze juillet est un spectacle foutraque, précis à un endroit déréglé, sans définition, et d’une exigence terrible : celle d’être juste. Fabrice Adde joue sans réfléchir comme un enfant joue sans y penser, il fait face au gouffre d’une situation impossible : il a tout perdu… et s’en amuse avec nous. De digressions en digressions, passant des bananes Chiquita à Calderón, des prairies normandes de la ferme familiale à un tournage dans le Grand Nord canadien avec Di Caprio, d’une chanson de Renaud à Claudel, il nous dérive dans un voyage dionysiaque tout empli de sincérité, de démesure, d’insolence et de générosité. « Inquiétant comme le Dupontel des débuts, corrosif comme le Desproges de la fin », ainsi que la presse française l’a défini.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Oh les beaux jours

    07.01.2020  >  17.01.2020

    • Théâtre
    « La gravité, Willie, j’ai l’impression qu’elle n’est plus ce qu’elle était, pas toi ? »

    Lire la suite

    Oh les beaux jours, c’est la lutte inexorable contre le temps qui passe et auquel on aimerait arracher un jour de plus. La tonique Winnie y parvient, s’émerveillant d’un rien, conférant au moindre événement un vif intérêt, « ça que je trouve si merveilleux » s’exclame-t-elle. Elle semble animée d’un increvable désir, qu’elle soit immergée jusqu’à la taille ou jusqu’au cou dans un mamelon situé dans un paysage brûlé par le soleil. « Aucun remède » dit Winnie. « Beckett est pour moi un refuge. Une voix qui m’aide à vivre. Jamais je n’avais osé l’aborder. Attendais-je que l’interprète dont je rêvais pour jouer Winnie atteigne l’âge du rôle ? Beckett est une école d’humilité. Dans nos sociétés de « communication », il agit comme antidote à un certain usage narcissique et boursouflé de la langue. Se mettre à l’écoute de cette voix unique, c’est se confronter à ses propres limites. Ce qui n’a rien de désespérant. Au contraire. On en ressort ragaillardi », écrit Michael Delaunoy. Anne-Claire fait entendre, sous sa houlette, toute la richesse de l’écriture beckettienne dont son ferment comique. Prix de la critique 2018 Anne-Claire, Meilleure comédienne
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Oh les beaux jours

    07.01.2020  >  17.01.2020

    • Théâtre
    Un grand texte qui témoigne avec humour de notre lutte contre toute forme de perte. Une farce tragique et tendre sur la faculté des humains à rester dignes. Malgré tout.

    Lire la suite

    Beckett est un refuge. Une voix qui aide à vivre. Même s’il m’accompagne depuis l’adolescence, jamais je n’avais osé le monter. Attendais-je que l’interprète dont je rêvais pour jouer Winnie atteigne l’âge du rôle ? Dans nos sociétés de “communication”, la parole se mue souvent en vaines parlottes. Se mettre à l’écoute de la voix du grand Sam, c’est se confronter à ses propres limites. Ce qui n’a rien de désespérant. Au contraire. On en ressort ragaillardi. Michael Delaunoy Prix de la critique 2018 Comédienne Anne-Claire Une version d’anthologie ! RTBF.BE Oh les beaux jours est extraordinaire.*** LA LIBRE Belgique Le texte est sublimé par une immense Anne-Claire. RTBF La comédienne nous agrippe irrémédiablement. *** LE SOIR DÉBAT DU BOUT DU BAR MA 14.01 – après le spectacle Avec l’équipe du spectacle et un invité témoin. PASSez [souvent] à la Maison Des formules souples… à utiliser seul ou à plusieurs. PASS 9 À 99 : 9 places pour 99€ Carnet 3 : 3 places pour 45 € [30 ans et +] 24 € [-30 ans] Ou la formule plus classique ABONNEMENT Avant le 1er juillet : 8 > 13€/place [5 spectacles ou +] À partir du 1er juillet : 9 > 15€ [3 spectacles ou +]
    Lieu
    Rideau de Bruxelles @ Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Un acte d’une violence indicible

    07.01.2020  >  22.02.2020

    • Exposition
    Observer la réalité, en rendre compte, ne suffit plus. Il faut questionner ce que l’on en voit. Les photographies de Matthias Bruggmann (Prix Élysée 2017) semblent nous dire quelque chose de la guerre. Leurs légendes nous forcent à mieux y regarder, ne pas en rester à une première interprétation superficielle, préformatée. Elles tentent de remettre ces instants dans un contexte plus vaste et souvent déstabilisant. Car c’est de cela qu’il est question, du vertige qu’il est nécessaire de ressentir pour prendre conscience du chaos qui nous entoure. Plus qu’un éclairage sur le monde, c’est la manière dont notre regard se pose sur lui qui est ici en jeu. Un acte d’une violence indicible de Matthias Bruggmann est publié aux Éditions Xavier Barral. 

    Lire la suite

    Observer la réalité, en rendre compte, ne suffit plus. Il faut questionner ce que l’on en voit. Les photographies de Matthias Bruggmann (Prix Élysée 2017) semblent nous dire quelque chose de la guerre. Leurs légendes nous forcent à mieux y regarder, ne pas en rester à une première interprétation superficielle, préformatée. Elles tentent de remettre ces instants dans un contexte plus vaste et souvent déstabilisant. Car c’est de cela qu’il est question, du vertige qu’il est nécessaire de ressentir pour prendre conscience du chaos qui nous entoure. Plus qu’un éclairage sur le monde, c’est la manière dont notre regard se pose sur lui qui est ici en jeu. Un acte d’une violence indicible de Matthias Bruggmann est publié aux Éditions Xavier Barral. 
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Dieu le père

    07.01.2020  >  25.01.2020

    • Théâtre
    Dieu le père : Voici le nouvel opus de la vie de Roda! On se souvient de l’énorme succès qu’il fit au Poche avec On the Road… A (prix de la critique 2016), dans lequel il évoquait ses racines. Dans Dieu le Père, Roda pèle une nouvelle couche de (sa vie d’) oignon. Roda part enfin à la recherche de ce père absent et fantasmé qu’il finit par rejoindre.

    Lire la suite

    «Ma mère, si elle ne va pas au paradis, c’est que le paradis n’existe pas.» Dieu le Père est le nouvel opus de la vie de Roda. On se souvient de l’énorme succès qu’il fit au Poche avec son On the Road… A (prix de la critique 2016), dans lequel il évoquait ses racines et concluait à la nécessité d’être de quelque part ; lui qui est né au Maroc, a grandi en Guinée, a la nationalité belge, et se revendiquait d’une gueule d’italien pour faciliter ses sorties en boîte. Dans Dieu le Père, Roda pèle une nouvelle couche de (sa vie d’) oignon. Dans ce nouveau spectacle, Roda part enfin à la recherche de ce père absent et fantasmé qu’il finit par rejoindre. J’ai essayé de garder contact avec lui au téléphone. Dans les meilleurs jours, on atteignait les 30 secondes. Notre record c’est 1 minute 10. C’est parce qu’il y avait un problème de réseau. On a passé 25 secondes à dire « Allo ? Tu m’entends ? ». Il évoque sa mère avec une grande honnêteté et sans fausse pudeur ; le repli religieux qu’elle fit et le salon de beauté qu’elle créa dans le même temps : l’institut Makki, banc solaire et pédicure- qui fit sa fortune…. Pour ce faire, Roda en appelle à Dieu, avec lequel, il forme, sa mère et lui, un trio infernal. Son père est absent, Allah, lui, est omniprésent. Avec Dieu, il négocie tant le bonheur des siens que l’achat de nouvelles baskets. Avec Lui, il se permet une conversation honnête sans parti pris. Quoique… La profondeur de ce nouveau texte, son humour, la sincérité de la démarche de Roda, nous ont poussé à assurer la création de Dieu le Père, cette fois dans la mise en scène de Pietro Pizzuti.
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 649 17 27
    Réservation : +32 2 649 17 27
    reservation@poche.be
    http://www.poche.be
  • Les émotifs anonymes

    07.01.2020  >  22.02.2020

    • Théâtre

    Lire la suite

    Spectacle à voir en famille dès 10 ans Jean-René, patron d’une fabrique de chocolat, et Angélique, chocolatière de talent, sont deux grands émotifs. Leur passion commune pour le chocolat les rapproche. Deux personnes si émotives que la moindre friandise les bouleverse, que le moindre trac les paralyse. Ils tombent amoureux l’un de l’autre, mais n’osent se l’avouer. Hélas, leur timidité maladive tend à les éloigner, mais ils sont déterminés à dépasser leur manque de confiance en eux, au risque de dévoiler leurs sentiments. Voici l’histoire toute simple de deux personnes pour lesquelles chaque sortie est une épreuve, chaque rencontre un examen, chaque conflit des sueurs froides. Nos émotifs cherchent le réconfort dans des séances de thérapie de groupe. Ils sont entourés d’une flopée de personnages, tous bien dans leurs godasses, qui ne comprennent pas qu’on puisse avoir tant de mal à habiter ce « monde de brutes ». Pour interpréter tout ce petit monde qui se croise et se rencontre, quatre acteurs épatants, complices et joyeux. Philippe Blasband a déjà signé le scénario du film (réalisé par Jean-Pierre Améris), voici la pièce, portée par des acteurs délicats, ajoutant de la proximité à ce sujet vibrant d’une sincérité charmante. La promesse d’un spectacle chaleureux et subtil, comme le meilleur des chocolats. UNE COPRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC ET DE SUDDEN THÉÂTRE. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ÉTAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Photo affiche © Gaël Maleux.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 80 09 44 44
    Réservation : +32 80 09 44 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be