Evénements du 26 janvier 2019

  • As Seen

    23.01.2019  >  30.06.2019

    • Exposition
    Le photographe et artiste belge Philippe De Gobert a été invité à choisir dans les fonds d’archives du CIVA des clichés de bâtiments contemporains du garage Citroën, construits entre 1927 et 1941, qu’il a assortis d’une sélection d’images évoquant le contexte social de l’époque.

    Lire la suite

    La plupart des photographies proviennent de plaques de verre d’origine qui ont été numérisées, et dont le cadrage, les bords ainsi que les éventuels défauts ont été respectés. De nombreux photographes de l’entre-deux guerres entretiennent un rapport privilégié avec l’architecture. Influencés par l’abstraction géométrique, ils proposent une représentation de l’architecture moderniste et Art-Déco qui souligne voire amplifie certaines des caractéristiques de ces deux styles, comme la pureté des formes et la simplicité des lignes. L’influence conjointe du constructivisme les amène parfois à déformer les bâtiments, photographiés de biais, en plongée ou en contre-plongée, donnant un effet dynamique qui les transforme en objets presqu’irréels. Ces images coexistent toutefois avec des photos à caractère plus documentaire, prises de face et très souvent présentées hors contexte, ce qui renforce aussi le caractère abstrait du bâtiment.
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Quai des Péniches
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • La clef de Gaïa

    23.01.2019  >  02.03.2019

    • Théâtre
    Ce spectacle c’est du soleil, de la vitamine pour l’hiver. Bienvenue sous la tente berbère ! Voici la magnifique histoire d’une fillette obstinée qui voulait devenir chanteuse de soul.

    Lire la suite

    Ce spectacle c’est du soleil, de la vitamine pour l’hiver. Chaud comme un vent du désert, il sent la menthe et la fleur d’oranger. Bienvenue sous la tente berbère ! Voici la magnifique histoire d’une fillette obstinée qui voulait devenir chanteuse de soul. Élevée à cheval sur deux pays séparés par la Méditerranée, Gaïa raconte ses cultures, son pays d’origine et son pays d’adoption. Elle nous ouvre les portes de la cuisine de sa mémé Mouima dont les souvenirs ont nourri ses rêves et ses chansons. Elle nous ouvre le cœur de toutes celles qui l’ont fait grandir, qui l’ont façonnée. On y parle d’amour, on épluche, on rit, on fait bouillir et on houspille les garçons ! Et plus Gaïa grandit, plus le passé surgit. La guitare devient le témoin de l’histoire de Gaïa, ses chansons la passerelle du présent au passé. Le charme opère. Elle chante Gaïa, accompagnée de son guitariste, son récit abolit les frontières et les préjugés, nous emporte dans son monde entre Algérie et France. On vibre avec elle, aux sons des rythmes qu’elle a glanés chez sa Mouima, à la radio, dans les rues… Un succès à Avignon, à Paris et partout où le spectacle s’est joué. À voir en famille, entre amis, en bande de 6, de 8, de 12… Elle nous donne l’envie d’embrasser le monde. A voir en famille dès 12 ans UNE PRODUCTION DE COMPOTE DE PROD. AVEC LE SOUTIEN DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Photos spectacle © Benjamin Landrot.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800 944 44
    Réservation : 0800 944 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Mythologies

    23.01.2019  >  09.02.2019

    • Théâtre
    Un voyage sensoriel dans un monde où les sens ne fonctionnent plus normalement...

    Lire la suite

    Un homme se réveille avec l’odorat exacerbé, une femme a perdu le sens du toucher, un homme prend sa femme pour un chapeau... Les cas cliniques qu’aborde le neurologue Oliver Sacks présentent tous des troubles plus ou moins graves de la perception et de la sensation. Ils font entrevoir un monde dont autrement nous n’aurions pas la moindre idée, un monde peuplé de musiques, de tableaux et de métaphores. Six interprètes donnent vie à ce langage primitif et nous emmènent au coeur des mélodies et décors intérieurs de la conscience. Ils tissent des liens entre le normal et le pathologique afin d'explorer le noyau de ce qui fait notre humanité. Un voyage sensoriel dans un monde où les sens ne fonctionnent plus normalement. Du 23 janvier au 9 février Le mercredi à 19h et du jeudi au samedi à 20h30 Tarif unique 8€ (2e mercredi de série) : le 30 janvier à 19h Tarif unique 6€ (Lundi Théâtre) : le 4 février à 20h30
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-548.25.80
    Réservation : 02-548.25.80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Quartett - Rosas & tg STAN

    23.01.2019  >  26.01.2019

    • Spectacle
    Dans un monde sur le point de s’effondrer, un homme et une femme mènent un dialogue à bâtons rompus, inspiré d’un texte mordant de Heiner Müller. Frank Vercruyssen de tg STAN et Cynthia Loemij de Rosas partagent la scène en quête de la quintessence du rapport entre parole et mouvement. À (re)voir vingt ans plus tard au Kaaitheater !

    Lire la suite

    Un salon avant la Révolution française, un bunker après la Troisième guerre mondiale. Dans un monde sur le point de s’effondrer, un homme et une femme mènent un dialogue à bâtons rompus, inspiré d’un texte mordant de Heiner Müller. L’affrontement entre les deux est aussi celui du pouvoir des mots et la menace du mouvement. Quelles apparences peut adopter la communication ? Frank Vercruyssen de tg STAN et Cynthia Loemij de Rosas partagent la scène en quête de la quintessence du rapport entre parole et mouvement. Créé en 1999 avec Jolente et Anne Teresa De Keersmaker, d’après le texte éponyme de Heiner Müller (1980) lui-même inspiré des Liaisons dangereuses (1782) de Choderlos de Laclos, ce dialogue puissant de l’auteur dramatique et metteur en scène allemand entrelace des thèmes comme la cruauté inhérente de l’homme et la manière dont les relations s’achèvent en général par la défaite de « l’autre ». À (re)voir vingt ans plus tard au Kaaitheater !
    Lieu
    Kaaitheater
    square Sainctelette, 20
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-201.59.59
    Réservation : 02-201.59.59
    info@kaaitheater.be
    http://www.kaaitheater.be
  • Sisters

    24.01.2019  >  02.03.2019

    • Théâtre
    Salsa des démones

    Lire la suite

    Ah, la religion. Sujet tabou parmi les tabous et rabâché parmi les rabâchés. Que dire qui n’ait encore été dit ? Eh bien tout ! En tout cas, tout ce qui a trait au féminin, soit l’angle mort des sempiternels débats télé et prises de becs sur Twitter. Nos trois Sisters vont s’empresser de tout vous balancer. Une musulmane, une juive et une catholique racontent leur vécu, leur culture, la manière dont elles vivent, apprécient et parfois subissent les dogmes et les coutumes. Et surtout, la façon dont on peut en rire. Parce que, Bon Dieu, il est temps de se décrisper. Un spectacle déconseillé aux grenouilles.
    Lieu
    TTO - Théâtre de la Toison d'Or
    Galerie de la Toison d'Or, 396
    1050 Ixelles
    Tél : 02-510.05.10
    Réservation : 02-510.05.10
    info@ttotheatre.be
    http://www.ttotheatre.be
  • Suite 16

    25.01.2019  >  02.02.2019

    • Cinéma
    Un gigolo doublé d’un voleur trouve refuge dans la suite d’un hôtel où séjourne un riche infirme qui lui propose de séduire une jeune fille et de la tuer pour le plaisir du meurtre - érotisme pervers, climat malsain, le cinéaste explore sans concession le voyeurisme technologique.

    Lire la suite

    Un gigolo doublé d’un voleur trouve refuge dans la suite d’un hôtel où séjourne un riche infirme qui lui propose de séduire une jeune fille et de la tuer pour le plaisir du meurtre - érotisme pervers, climat malsain, le cinéaste explore sans concession le voyeurisme technologique. Flagey, Week van de Klank / Semaine du Son, Cinematek   € 7 > € 5,5
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : 02-641.10.20
    Réservation : 02-641.10.20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Cécile Djunga "Presque célèbre"

    25.01.2019  >  27.01.2019

    • Spectacle

    Lire la suite

    Pour entrer dans la lumière elle va multiplier les tentatives : "pousser la chansonnette", vendre des bananes, narrer de grands récits historiques, participer aux castings de la Télé réalité, créer des applis originales, devenir mannequin ou footballeuse, ou les deux….. Devenir Miss Météo (euh çà c'est fait !) Pendant 1h10, Cécile Djunga nous transporte dans ses nombreux univers déjantés, un parcours de la combattante pour devenir "presque célèbre". Des personnages variés, des répliques cinglantes qui se mêlent au "capital sympathie" dégagée par cette talentueuse comédienne. Au programme : de la musique, de la danse et des vannes ! Un show drôle et rythmé que vous n'êtes pas prêt d'oublier.
    Lieu
    Maison des Cultures et de la cohésion sociale de Molenbeek (MCCS)
    Rue Mommaerts, 4
    1080 Molenbeek-Saint-Jean
    Tél : +00 32 (0)24158603
    mccs-hcss.info@molenbeek.irisnet.be
    http://www.lamaison1080hethuis.be
  • Lilian Versange s’adoucit

    25.01.2019  >  22.02.2019

    • Théâtre

    Lire la suite

    A 34 ans, soit l’âge du christ +1, Lilian Versange prend de l’avance sur la crise de la quarantaine, et du recul sur sa vie. Cette introspection le ramène dans l’innocence de l’enfance - entre ses parents et les vaches du Cantal - avant de le propulser ingénieur, où sa plus grande réalisation professionnelle fut un burn-out. Il revisite également ses relations intimes (où il a également été ingénieur, allez comprendre) et son métier d’humoriste. En particulier, il s’interroge sur sa colère, ses manifestations, ses origines et ses issues potentielles. Ce questionnement s’ouvre à cette problématique universelle dont déjà, les Grecs s’étaient emparés dans l’Antiquité : Que faire pour éviter de foutre davantage de bordel ? Lilian Versange revisite ses faiblesses avec un regard amusé, et au final, il s’adoucit.
    Lieu
    Le Petit Chapeau Rond Rouge
    Rue Père Eudore Devroye, 12
    1040 Etterbeek
    Tél : 0498-51.35.63
    info@lepetitchapeaurondrouge.be
    http://www.lepetitchapeaurondrouge.be
  • Ludwig II, le roi perché

    25.01.2019  >  26.01.2019

    • Théâtre
    Bavière, 1864. Dans une Allemagne divisée entre traditions et modernisme, Ludwig II accède au pouvoir au grand dam de sa mère. Ivre de gloire, génie passionné, admirateur des arts, celui que l'on nomma le " roi perché " laissera une empreinte indélébile de son règne.

    Lire la suite

    Bavière, 1864. Dans une Allemagne divisée entre traditions et modernisme, Ludwig II accède au pouvoir au grand dam de sa mère. Ivre de gloire, génie passionné, admirateur des arts, celui que l'on nomma le " roi perché " laissera une empreinte indélébile de son règne. Partagé entre son amour immodéré pour Wagner, sa passion pour sa cousine Elisabeth d'Autriche et ses relations interdites avec de jeunes hommes, Ludwig se battra pour graver à jamais dans l'Histoire sa grandeur et son avant-gardisme. De trahisons en mensonges, d'histoires d'amour en désillusions, cette fable théâtrale teintée de drame et de folie se propose de redécouvrir la vie de ce roi devenu légendaire. Un témoignage historique, un hymne à la tolérance et à la liberté.
    Lieu
    La Clarencière
    Rue du Belvédère, 20
    1050 Ixelles
    Tél : 02-640.46.70
    Réservation : 02/640.46.76
    fabienne.govaerts@skynet.be
    http://www.laclarenciere.be
  • Sorrow Swag - Ligia Lewis

    25.01.2019  >  26.01.2019

    • Spectacle
    Cette première partie – en bleu – du triptyque de Ligia Lewis autour de l’affect et de l’incarnation, de la race et de la représentation, se développe entièrement par le biais du langage de la tristesse. Sur scène, elle crée de façon méticuleuse un corps hybride en état de flux constant. Vers la fin, ce corps se transforme et se réduit uniquement à une bouche et à un cri implacable. Par le biais de ce personnage instable, Lewis analyse dans cette œuvre des considérations sur la race, la paternité d’une œuvre, le genre et le deuil.

    Lire la suite

    Sorrow Swag est le premier volet du triptyque de Ligia Lewis autour de l’affect et de l’incarnation, de la race et de la représentation. Elle a conçu chaque volet autour d’une couleur qui représente un état d’âme. Cette première partie en bleu se développe entièrement par le biais du langage de la tristesse. Sur scène, Lewis crée de façon méticuleuse un corps hybride en état de flux constant. Elle a développé une pratique chorégraphique dont les lignes de force s’appuient sur les techniques de jeu de Stanislavski et des aspects du Mouvement Authentique pour parvenir à une incarnation intense. Not I de Samuel Beckett et Antigone de Jean Anouilh constituent des sources d’inspiration importantes. Vers la fin, ce corps se transforme et se réduit uniquement à une bouche et à un cri implacable : une référence littérale à Not I. Par le biais de ce personnage instable, Lewis analyse des considérations sur la race, la paternité d’une œuvre, le genre et le deuil. • La chorégraphe américano-dominicaine Ligia Lewis était précédemment à l’affiche du Kaaitheater avec le deuxième volet de ce triptyque, minor matter, qu’on a pu voir durant WoWmen18.
    Lieu
    Kaaistudio's
    Rue Notre-Dame du Sommeil, 81
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-201.59.59
    Réservation : 02-201.59.59
    info@kaaitheater.be
    http://www.kaaitheater.be