Evénements du 25 janvier 2019

  • The Super-8 Trilogy - Ericka Beckman

    23.01.2019  >  19.05.2019

    • Exposition
    Invitée à présenter son travail pour la première fois à KANAL – Centre Pompidou, l'artiste américaine Ericka Beckman (née en 1951) investit un étage entier du Showrrom de KANAL avec The Super-8 Trilogy.

    Lire la suite

    Réalisée entre 1978 et 1981, cette trilogie, inspirée par la lecture du psychologue et épistémologue suisse Jean Piaget (1896-1980), s’apparente à une lecture enchantée et critique des modes d’apprentissage du savoir. Exposée à cette occasion sous la forme d'une installation débordant le cadre de l’écran de projection, cette nouvelle configuration retourne l’espace d’exposition à la manière d’un environnement ludique parsemé d’éléments de décor et rythmé par le jeu des lumières colorées. Faisant écho à la thématique de l'identité et de l'altérité, l'artiste interroge ici les résonances du jeu dans les diverses constructions sociales et psychologiques des sociétés occidentales post-industrielles. Elle en détourne les formes de productions culturelles populaires et technologiques pour les instituer en principes esthétiques d’une œuvre à la fois critique et ludique. Traversées par la culture post-punk et le structuralisme, ces œuvres, comme le remarque Jim Hoberman, apparaissent comme « des cartoons primitifs, des allégories énigmatiques, dynamiques, porteuses de violence comique, d'imagerie sexuelle, de jeux perceptuels et d'effets optiques ingénieux ». Films expérimentaux parmi les plus originaux du mouvement qualifié de « Pictures Generation », synthèse des scènes contemporaines new‐yorkaise et californienne, ils construisent un univers d’une originalité radicale, à croisée de l’esthétique du jeu, de la culture des sports télévisés et du genre de la comédie musicale.
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Quai des Péniches
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • Miscellaneous Folies

    23.01.2019  >  29.04.2019

    • Exposition
    Monstres, ruines, temples sont autant de figures pour penser l’architecture actuelle. Son rapport au paysage, son économie. Les folies sont des dispositifs de considération de territoires, de situations et d’examen de la discipline architecturale.

    Lire la suite

    Ces petits bâtiments « sexy qui ne sont pas encombrés par des questions de plomberies »* expérimentent des styles, des savoir-faire, des théories. Groupées au sein d’un paysage commun, les folies formulent des ailleurs possibles. On y jubile d’identités fugaces : ermites d’un jour dans la cabane, nomades sous la tente immobile, conquérants sur le belvédère, animés par le temple de l’amour. L’exposition inaugure la collection de ces dispositifs, recueillis en Europe, au Japon et aux Etats-Unis. Terriblement sophistiquées ou exagérément sommaires, les folies sont totalement inutiles, mais tellement nécessaires. Elles fédèrent. Elles intensifient. Miscellaneous Folies souhaite déployer l’enthousiasme prospectif des folies, pour échapper un temps des turpitudes du monde et mettre en forme des manières de l’habiter. * entretien avec B.J. Archer, NYC, Juin 2018
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Quai des Péniches
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • As Seen

    23.01.2019  >  30.06.2019

    • Exposition
    Le photographe et artiste belge Philippe De Gobert a été invité à choisir dans les fonds d’archives du CIVA des clichés de bâtiments contemporains du garage Citroën, construits entre 1927 et 1941, qu’il a assortis d’une sélection d’images évoquant le contexte social de l’époque.

    Lire la suite

    La plupart des photographies proviennent de plaques de verre d’origine qui ont été numérisées, et dont le cadrage, les bords ainsi que les éventuels défauts ont été respectés. De nombreux photographes de l’entre-deux guerres entretiennent un rapport privilégié avec l’architecture. Influencés par l’abstraction géométrique, ils proposent une représentation de l’architecture moderniste et Art-Déco qui souligne voire amplifie certaines des caractéristiques de ces deux styles, comme la pureté des formes et la simplicité des lignes. L’influence conjointe du constructivisme les amène parfois à déformer les bâtiments, photographiés de biais, en plongée ou en contre-plongée, donnant un effet dynamique qui les transforme en objets presqu’irréels. Ces images coexistent toutefois avec des photos à caractère plus documentaire, prises de face et très souvent présentées hors contexte, ce qui renforce aussi le caractère abstrait du bâtiment.
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Quai des Péniches
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • La clef de Gaïa

    23.01.2019  >  02.03.2019

    • Théâtre
    Ce spectacle c’est du soleil, de la vitamine pour l’hiver. Bienvenue sous la tente berbère ! Voici la magnifique histoire d’une fillette obstinée qui voulait devenir chanteuse de soul.

    Lire la suite

    Ce spectacle c’est du soleil, de la vitamine pour l’hiver. Chaud comme un vent du désert, il sent la menthe et la fleur d’oranger. Bienvenue sous la tente berbère ! Voici la magnifique histoire d’une fillette obstinée qui voulait devenir chanteuse de soul. Élevée à cheval sur deux pays séparés par la Méditerranée, Gaïa raconte ses cultures, son pays d’origine et son pays d’adoption. Elle nous ouvre les portes de la cuisine de sa mémé Mouima dont les souvenirs ont nourri ses rêves et ses chansons. Elle nous ouvre le cœur de toutes celles qui l’ont fait grandir, qui l’ont façonnée. On y parle d’amour, on épluche, on rit, on fait bouillir et on houspille les garçons ! Et plus Gaïa grandit, plus le passé surgit. La guitare devient le témoin de l’histoire de Gaïa, ses chansons la passerelle du présent au passé. Le charme opère. Elle chante Gaïa, accompagnée de son guitariste, son récit abolit les frontières et les préjugés, nous emporte dans son monde entre Algérie et France. On vibre avec elle, aux sons des rythmes qu’elle a glanés chez sa Mouima, à la radio, dans les rues… Un succès à Avignon, à Paris et partout où le spectacle s’est joué. À voir en famille, entre amis, en bande de 6, de 8, de 12… Elle nous donne l’envie d’embrasser le monde. A voir en famille dès 12 ans UNE PRODUCTION DE COMPOTE DE PROD. AVEC LE SOUTIEN DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. Photos spectacle © Benjamin Landrot.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : 0800 944 44
    Réservation : 0800 944 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Guerre et térébenthine

    23.01.2019  >  25.01.2019

    • Théâtre
    Après le succès de La chambre d’Isabella (2004), Jan Lauwers s’attaque à un défi de taille : adapter un texte connu, reconnu, couronné de nombreux prix et écrit par un ami. Le roman de Stefan Hertmans était tiré de vieux cahiers que son grand-père, Urbain Martien, lui avait confiés à sa mort. L’aïeul y avait consigné les différents épisodes de sa vie : une enfance misérable dans le Gand d’avant 1900, les atrocités de la Première Guerre, son amour pour une femme trop tôt décédée, ainsi que ses réflexions d’artiste peintre. Un exutoire et un moyen de sublimer la souffrance. Jan Lauwers s’approprie cette épopée et offre à la magnifique Viviane De Muynck la colonne vertébrale du spectacle, en lui confiant le rôle de la narratrice. L’évocation du récit se développe ensuite sur une base musicale – le compositeur Rombout Willems a signé la partition pour un trio de piano, violoncelle et violon – chorégraphique et picturale. L’ensemble traduit de façon poignante le réalisme du début du siècle et la violence de la guerre. Tout un monde aujourd’hui disparu.

    Lire la suite

    Après le succès de La chambre d’Isabella (2004), Jan Lauwers s’attaque à un défi de taille : adapter un texte connu, reconnu, couronné de nombreux prix et écrit par un ami. Le roman de Stefan Hertmans était tiré de vieux cahiers que son grand-père, Urbain Martien, lui avait confiés à sa mort. L’aïeul y avait consigné les différents épisodes de sa vie : une enfance misérable dans le Gand d’avant 1900, les atrocités de la Première Guerre, son amour pour une femme trop tôt décédée, ainsi que ses réflexions d’artiste peintre. Un exutoire et un moyen de sublimer la souffrance. Jan Lauwers s’approprie cette épopée et offre à la magnifique Viviane De Muynck la colonne vertébrale du spectacle, en lui confiant le rôle de la narratrice. L’évocation du récit se développe ensuite sur une base musicale – le compositeur Rombout Willems a signé la partition pour un trio de piano, violoncelle et violon – chorégraphique et picturale. L’ensemble traduit de façon poignante le réalisme du début du siècle et la violence de la guerre. Tout un monde aujourd’hui disparu.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-203.53.03
    Réservation : 02-203.41.55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Mythologies

    23.01.2019  >  09.02.2019

    • Théâtre
    Un voyage sensoriel dans un monde où les sens ne fonctionnent plus normalement...

    Lire la suite

    Un homme se réveille avec l’odorat exacerbé, une femme a perdu le sens du toucher, un homme prend sa femme pour un chapeau... Les cas cliniques qu’aborde le neurologue Oliver Sacks présentent tous des troubles plus ou moins graves de la perception et de la sensation. Ils font entrevoir un monde dont autrement nous n’aurions pas la moindre idée, un monde peuplé de musiques, de tableaux et de métaphores. Six interprètes donnent vie à ce langage primitif et nous emmènent au coeur des mélodies et décors intérieurs de la conscience. Ils tissent des liens entre le normal et le pathologique afin d'explorer le noyau de ce qui fait notre humanité. Un voyage sensoriel dans un monde où les sens ne fonctionnent plus normalement. Du 23 janvier au 9 février Le mercredi à 19h et du jeudi au samedi à 20h30 Tarif unique 8€ (2e mercredi de série) : le 30 janvier à 19h Tarif unique 6€ (Lundi Théâtre) : le 4 février à 20h30
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-548.25.80
    Réservation : 02-548.25.80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Quartett - Rosas & tg STAN

    23.01.2019  >  26.01.2019

    • Spectacle
    Dans un monde sur le point de s’effondrer, un homme et une femme mènent un dialogue à bâtons rompus, inspiré d’un texte mordant de Heiner Müller. Frank Vercruyssen de tg STAN et Cynthia Loemij de Rosas partagent la scène en quête de la quintessence du rapport entre parole et mouvement. À (re)voir vingt ans plus tard au Kaaitheater !

    Lire la suite

    Un salon avant la Révolution française, un bunker après la Troisième guerre mondiale. Dans un monde sur le point de s’effondrer, un homme et une femme mènent un dialogue à bâtons rompus, inspiré d’un texte mordant de Heiner Müller. L’affrontement entre les deux est aussi celui du pouvoir des mots et la menace du mouvement. Quelles apparences peut adopter la communication ? Frank Vercruyssen de tg STAN et Cynthia Loemij de Rosas partagent la scène en quête de la quintessence du rapport entre parole et mouvement. Créé en 1999 avec Jolente et Anne Teresa De Keersmaker, d’après le texte éponyme de Heiner Müller (1980) lui-même inspiré des Liaisons dangereuses (1782) de Choderlos de Laclos, ce dialogue puissant de l’auteur dramatique et metteur en scène allemand entrelace des thèmes comme la cruauté inhérente de l’homme et la manière dont les relations s’achèvent en général par la défaite de « l’autre ». À (re)voir vingt ans plus tard au Kaaitheater !
    Lieu
    Kaaitheater
    square Sainctelette, 20
    1000 Bruxelles
    Tél : 02-201.59.59
    Réservation : 02-201.59.59
    info@kaaitheater.be
    http://www.kaaitheater.be
  • Patafrica

    24.01.2019  >  25.01.2019

    • Théâtre
    Musicothérapie pour objets abandonnés

    Lire la suite

    Le belge Max Vandervorst et le congolais Zénon Kasanzi, accompagnés de quatre musiciens d’Afrique et d’Europe, explorent l’univers des instruments pataphoniques de notre luthier sauvage national. Scoutophone, guitare charbonnière, conservophone, bouteillophone bordelais, cannebasses, fers à repasser, spalafon champêtre seront parfois accompagnés d’un saxophone. Tout comme la pataphysique est la science des solutions imaginaires, la pataphonie de Max est un royaume musical aux frontières ondulantes. On y accède par le soupir d’une porte, une promenade au clair de la lune un soir de poubelles dans les rues de Bruxelles, ou en interprétant "Plaisir d’Amour" de Nana Mouskouri sur une gamme de pots de fleurs dans le Garden Center du Brico. Du fun, de l’humour, du talent et du bonheur. Un cocktail parfait pour passer une agréable soirée d’hiver !
    Lieu
    Le 140
    Avenue Eugène Plasky, 140
    1030 Schaerbeek
    Tél : 02 733 50 19
    Réservation : 02-733.97.08
    tickets@le140.be
    http://www.le140.be
  • Sisters

    24.01.2019  >  02.03.2019

    • Théâtre
    Salsa des démones

    Lire la suite

    Ah, la religion. Sujet tabou parmi les tabous et rabâché parmi les rabâchés. Que dire qui n’ait encore été dit ? Eh bien tout ! En tout cas, tout ce qui a trait au féminin, soit l’angle mort des sempiternels débats télé et prises de becs sur Twitter. Nos trois Sisters vont s’empresser de tout vous balancer. Une musulmane, une juive et une catholique racontent leur vécu, leur culture, la manière dont elles vivent, apprécient et parfois subissent les dogmes et les coutumes. Et surtout, la façon dont on peut en rire. Parce que, Bon Dieu, il est temps de se décrisper. Un spectacle déconseillé aux grenouilles.
    Lieu
    TTO - Théâtre de la Toison d'Or
    Galerie de la Toison d'Or, 396
    1050 Ixelles
    Tél : 02-510.05.10
    Réservation : 02-510.05.10
    info@ttotheatre.be
    http://www.ttotheatre.be
  • Antoine Pierre Urbex Quintet & Magic Malik

    25.01.2019

    • Concert

    Lire la suite

    A 26 ans, Antoine Pierre est devenu une figure incontournable de la nouvelle génération du jazz belge. Nous sommes très heureux de l’accueillir avec son projet Urbex dont le deuxième opus sorti l’année passée a marqué un vrai tournant pour le groupe : une ambiance plus hypnotique, des effets sonores électrisants et des riffs de basse groovy, qui mettent en valeur l’écriture complexe et symbolique d’Antoine. On s’attend donc à ce que le groupe mette le feu à la scène du Senghor, d’autant plus que pour le River Jazz, le quintet sera accompagné pour la première fois en concert du flûtiste Magic Malik, présent sur leur dernier album.
    Lieu
    Centre Culturel d'Etterbeek - Le Senghor
    Chaussée de Wavre, 366
    1040 Etterbeek
    Tél : +32 2 230 31 40
    Réservation : +32 2 230 31 40
    info@senghor.be
    http://www.senghor.be