Article 27 Bruxelles

La culture, j’y prends p’art

Accueil > Médiation Culturelle > Réalisations > 2018-2017 > Atelier de lutherie sauvage/Saham asbl

Atelier de lutherie sauvage/Saham asbl

mardi 25 septembre 2018, par Article 27 - Bruxelles

[**De juin 2017 à mars 2018*]

Partenaire depuis mars 2017, le Saham a très vite fait appel à Article 27 pour soutenir et accompagner leur envie de développer d’avantage leur offre de loisirs autour de la culture.

Ce service d’accompagnement SAHAM accompagne les personnes adultes ayant un handicap mental léger afin d’acquérir et maintenir le plus d’autonomie possible tout en respectant leur demande, leur rythme et leur choix.

A la demande des personnes fréquentant le SAHAM, le service a créé des moments de loisirs favorisant la rencontre à travers la culture. Le Saham a manifesté son désir de questionner le rapport à la culture de leurs membres, d’amener le public à diversifier et s’impliquer dans leur choix d’activités.

Une animation photolangage a été réalisée par la médiatrice culturelle d’Article 27, à destination des membres du Saham dans le cadre de leur club du jeudi soir afin de stimuler leur participation culturelle, de sonder leurs envies de découvrir une discipline artistique particulière et de favoriser l’expression de chacun. Une série d’idées et de projets culturels ont émergé suite à cette animation.
[**Ainsi, le groupe a choisi comme premier projet de se pencher sur un atelier de musique et particulièrement un atelier de lutherie sauvage. Cet atelier a été animé Zénon Kasanzi, formé à la danse, animateur et professeur de percussions africaines notamment pour les Jeunesses Musicales.*]

[**C’est donc un atelier étalé sur trois mois (de janvier à mars 2018) qui a réuni le public du Saham autour de la fabrication d’instruments de musique à partir de matériel de récupération*] mais aussi autour du son, de la mélodie, des contes africains et de la musique. C’est en tout 6 instruments de musique que les participants ont fabriqué, parmi ceux-ci des flûtes, des tambours, des quickar, etc.

Dès le départ, il y a eu la volonté du Saham que le groupe consolide un lien avec la culture mais de manière progressive. [**Notre partenariat avec le Saham et la multiplication des rencontres entre Article 27 et le groupe a permis aux participants de s’ouvrir à de nouveaux lieux culturels, de découvrir et de s’impliquer dans un projet artistique de manière régulière.*] Pour valoriser et clôturer ce projet, un concert de présentation de leur travail a eu lieu au sein du SAHAM lors d’un club du jeudi soir, où leurs proches étaient présents pour les encourager et les soutenir. L’ensemble des participants en ont retiré une fierté d’avoir pu présenter leur travail par ce biais.

Suite à cette toute nouvelle expérience pour eux, les participants ont très vite manifesté leur volonté de continuer l’aventure. C’est alors qu’il s’est décidé d’organiser [**3 séances supplémentaires de répétitions pour aboutir sur une représentation publique plus conséquente qui eut lieu sous le chapiteau de la Compagnie des nouveaux disparus, en octobre 2018.*]
[**
Partenaires, animateurs :*]
Zénon Kasanzi de Mwana Afrikaasbl
Saham Asbl
Ploef
Compagnie des nouveaux disparus

Galerie photo